dimanche 12 décembre 2010

Le tant attendu top des albums de 2010 - 3e partie

Et maintenant, la dernière partie du classement avec les dix disques préférés de cette année! Wouhou!... Bah elles sont passées où les greluches ? Ah, ok. Je vois. Bon, bah, c'est pas grave hein. Suite et fin du classement:

10- Four Tet - There Is Love in You (Electronica - ANG):

Kieran Hebden revient après cinq années d'absence avec un nouvel album dans lequel il cherche comme toujours à se renouveler. Ici il choisit de mettre l'accent sur l'aspect dansant de sa musique, ce qui ne signifie pas qu'il abandonne ses boucles au son organique qui ont fait sa réputation. Four Tet prouve encore si besoin était qu'il est un des meilleurs musiciens électroniques en activité.
>>> Love Cry




9- 65daysofstatic - We Were Exploding Anyway (Electro Post-rock - ANG):

L'album qui m'a foutu une grosse claque. Un rythme violent et frénétique, avec des mélodies qui s'enchainent et s'entremêlent progressivement dans des morceaux aux structures complexes. Le son à la fois puissant et hypnotique que créent ces anglais, assorti d'une certaine prétention, font de cet album un petit bijou jouissif qui s'imprime durablement dans notre esprit.
>>> Crash Tactics




8- Sufjan Stevens - The Age of Adz (Electro Pop Folk - USA):

Sufjan Stevens fête son vrai retour en nous offrant un gros gâteau à la crème avec de nombreuses couches. Il reprend son folk symphonique si précieux à la sauce électronique et le résultat est saisissant. Pas facile à avaler au début, mais tellement savoureux et long en bouche à la fin. Sufjan Stevens régale tout le monde en donnant tout ce qu'il a et en ne se donnant aucune limite.
>>> Vesuvius




7- The Walkmen - Lisbon (Indie Rock - USA):

Après l'immense succès de You & Me, il s'agissait de confirmer. Le groupe new-yorkais décide une fois de plus de changer un peu son style en adoptant un rock très épuré et très clair. Lisbon contient nombre de chansons aux ambiances différentes qui s'apprivoisent lentement et gagnent en profondeur au fil des écoutes. Une confirmation exceptionnelle.
>>> Blue As Your Blood




6- Gonjasufi - A Sufi and a Killer (Electro Lo-fi Hip-hop - USA):

J'aurais jamais cru apprécier la musique d'un rasta fumeur de joints, et pourtant. Ce premier album de Gonjasufi vient de chez Warp, et c'est un réel ovni. Chaque morceau possède la même rage contenue malgré des samples autant folk que rock ou electro. Le chant saturé et presque possédé du soufi confère au tout une aura presque mystique qui nous transporte et nous touche de manière saisissante.
>>> DedNd




5- Mount Kimbie - Crooks & Lovers (Electronica Dubstep - ANG):

Derrière cette pochette grossière se cache une des musiques électroniques les plus innovantes de cette année. Piochant leur samples dans tous les genres, et accomplissant un travail remarquable sur les voix, Mount Kimbie crée un son tout en subtilités, allant d'un minimalisme outrancier à un electronica plus fourni et tout aussi jouissif. Chaque essai du duo est réussi, et reste à chaque fois irrésistiblement enthousiasmant.
>>> Before I Move Off




4- Deerhunter - Halcyon Digest (Rock Pop Noise - USA):

Après plusieurs albums remarquées, Deerhunter s'affirme définitivement comme un des meilleurs groupes actuels en livrant un album qui lorgne  du côté de la pop, tout en conservant les aspects les plus ambiants et les plus rock de son répertoire. Halcyon Digest sonne comme une synthèse de ce que la bande de Bradford Cox sait faire de mieux, en étant doté de plus d'un songwriting exemplaire.
>>> Helicopter




3- Emeralds - Does It Look Like I'm Here ? (Electronica Ambient - USA)

C'est un peu mon Fuck Buttons de cette année. L'album qui m'obsède, et auquel je suis revenu sans arrêt pour me remémorer tel ou tel passage. Mais il est bien difficile de garder un souvenir précis de ce fourmillement de sons qui révèlent petit à petit une beauté inattendue. Toutes ces boucles savamment travaillées font atteindre une béate contemplation, sans que l'on puisse l'expliquer.
>>> Genetic




2- Wombs - Unitopians (Indie Pop Experimental - USA):

Un groupe qui aurait tout pour rester anodin, et qui pourtant est remarquable. Derrière une pop apparemment classique se cache des trésors d'inventivité pour transcender chaque morceau d'une manière parfaitement inattendue. On trouve de tout dans Unitopians, et à chaque fois on est plus surpris et plus enchanté de savoir que oui, il est possible de mélanger autant de choses et d'arriver à un tel résultat.
>>> God is my co-Pilot




1- Meursault - All Creatures Will Make Merry (Indie Folk Lo-fi - ECO):

La très bonne surprise de cette année, venue d'Ecosse, et qui semble avoir fait cet album juste pour moi. Avec des balades folk mal enregistrées déchirantes, des morceaux qui explosent après une tension joussive, et un chant d'une rare puissance. Meursault crée un univers absolument magnifique, un peu abrupt mais qui ne révèle pas moins de beauté une fois le cap passé.
>>> Crank Resolutions

6 commentaires:

  1. Ah là on s'y retrouve.
    A part le Gonjasufi que je trouve vraiment surestimé (d'autant plus depuis que je l'ai vu en concert). J'aurai voulu mettre le 65daysofstatic mais j'avais pas la place. Il aurait été autour des 20-30 je pense.
    Et je crois qu'on est les deux seuls à aimer ce Emeralds...

    RépondreSupprimer
  2. Dans le classement que je ne ferai pas, Meursault sera au top, pas de doute! Wombs et Emeralds seront bien placés aussi...
    Et le 65daysofstatics reste le meilleur pousse-au-concert qui soit. Et, derrière, le concert est génial!

    RépondreSupprimer
  3. Au passage, c'est pas juste pour toi qu'ils ont fait cet album! C'est juste pour moi!
    ;-p

    RépondreSupprimer
  4. Han, mais à la Blogothèque ils disent que c'est juste pour eux aussi! C'est un complot ma parole! :D

    RépondreSupprimer
  5. Très intéressant ce bilan avec plein de disques qu'il faudrait que j'écoute quand même (Gonjasufi, Four Tet, 65 daysostatic, etc..) Mais je suis loin d'être aussi diversifié et pointu et maintenant c'est trop tard, décembre est presque fini...
    Alors je préviens, le mien sera pas original, (entre Nöel et Nouvel an) mais bon, ça sera le mien quoi ;-)

    RépondreSupprimer
  6. tient, moi le Sufjan Stevens, le Third Eye Foundation et le Micah P Hinson feraient plutot partie de mon flop 2010 (tel que tu le défini, c'est à dire des trucs très décevant par rapport à mes attentes).
    Quant à Emily Jane White, j'ai trouvé son second disque si chiant que je n'ai pas osé écouter celui ci...

    RépondreSupprimer